Celle qui a eu 30 ans

Celle qui a eu 30 ans

Samedi dernier, c’était mon anniversaire. Et pas n’importe lequel. Samedi dernier, j’ai eu 30 ans. Même si l’on se rassure en affirmant que l’âge n’est qu’un chiffre, chaque passage de génération a son lot de significations. Si la vingtaine était plutôt synonyme d’indépendance, la trentaine, elle, est un peu plus douloureuse à passer.

Season 7 The One Where They All Turn Thirty GIF by Friends - Find & Share on GIPHY

Pour être honnête, ce n’est pas tant l’étape en elle-même qui m’a posé problème, mais plutôt le bilan qui s’impose naturellement à cette occasion. Je ne me suis jamais vraiment confiée sur ce blog mais ces 9 dernières années n’ont pas été des plus simples. Je n’ai jamais parlé de mes études non plus ou de mon parcours professionnel par ici. Le monde du travail étant synonyme de frustration pour moi, je n’ai jamais eu envie d’aborder le sujet. Ce blog, c’est ma petite bulle virtuelle de positivité. Je ne voulais pas la polluer. Mais cet anniversaire, je l’ai un peu mal vécu et je me suis dit qu’écrire mon ressenti pourrait me faire du bien. Qui sait, peut-être que je ne suis pas la seule dans ce cas ?

La comparaison, ce fléau !

Après tout, à une époque où il est possible de devenir millionnaire à 20 ans et où chaque réussite est étalée sur les réseaux sociaux en prenant soin de ne jamais mentionner ses échecs, il est difficile de ne pas se sentir nulle lorsque l’on atteint 30 ans et qu’on se cherche encore.

Je suis le genre de personne qui aime planifier les choses. Depuis longtemps, j’avais donc une certaine idée de ce que je voulais faire et de la situation que je voulais avoir à cette période de ma vie. Le chemin tout tracé que j’avais imaginé s’est avéré plutôt tortueux. J’ai traversé la vingtaine en me cognant beaucoup contre les murs et en voyant mes objectifs s’éloigner peu à peu.

Une prise de conscience

Puis, il y a trois ans, j’ai lu Il n’est jamais trop tard pour éclore de Catherine Taret. Ça m’a fait beaucoup de bien ! J’ai fini par comprendre cette citation : « Ce n’est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru ».

En fait, j’ai souvent cette impression très forte d’avoir gâché ma vingtaine et d’avoir perdu du temps. Perdu du temps parce que j’ai mis presque 10 ans à trouver ce que j’avais envie de faire dans la vie (et que je n’en suis toujours pas sûre à 100%). Parce que j’ai mis 10 ans à autoriser quelqu’un à percer ma carapace. Parce qu’il y a mille et une choses que je n’ai pas osé faire.

Le livre de Catherine Taret m’a fait prendre conscience qu’au final, chaque expérience, chaque détour apporte quelque chose. Pas forcément quelque chose de positif sur le moment, mais sur le long terme, si. Il m’a aussi aidé à me bouger. Après ma licence de Langues Etrangères Appliquées, j’étais perdue et je ne savais pas quoi faire. Pendant longtemps, ça m’a bloquée. J’avais l’impression qu’il fallait absolument que je trouve LE truc que je voulais faire pour le reste de ma vie ou alors, ce n’était pas la peine de faire quoi que ce soit. Ce livre m’a fait prendre conscience que c’était totalement faux. Au contraire, il fallait que j’essaye plusieurs choses pour apprendre à me connaître et pouvoir affiner la liste de mes envies.

En bref…

…ce passage de la trentaine n’est pas très facile pour moi car, même si j’ai fait du chemin sur ma façon de penser, mon impression de « retard » est encore bien présente. Pas facile de relativiser H24, hein ! C’est pour cette raison que, là où la plupart des gens célèbrent leurs 30 ans en grande pompe, je n’ai pas eu envie de célébrer cet anniversaire. A la place, je suis partie en week-end à Londres avec mes deux meilleures amies pour en fêter un autre : les 25 ans de Friends, au Friends Fest. On s’est éclatées et ça m’a remis les idées un peu en place.

Aujourd’hui, si je fais un bilan à l’instant t, je n’ai clairement pas à me plaindre ! Ça n’efface pas mon sentiment face à ces 10 dernières années bien sûr mais je ne peux plus rien changer maintenant alors à quoi bon ? Il faut que j’apprenne à me concentrer sur le positif et, sait-on jamais, peut-être que j’aurais envie de fêter mes 31 ans ? ^^

***

Et vous, la trentaine, ça s’est passé comment ? Une étape difficile ou une simple formalité ?

XoXo, Charlie
(Merci à ceux qui ont lu jusqu’au bout ^^)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading