La Bretagne – Finistère Sud I

BENODET 01

BENODET 02

BENODET 03#LaBretagneÇaVousGagne

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir que je me suis échappée le temps d’une semaine sur la côte bretonne pour respirer l’air marin et prendre des couleurs (eh oui, j’ai bronzé en Bretagne ! #àbaslespréjugés) Nous avons eu un temps magnifique et des températures plus que clémentes, ce qui, après la catastrophe aoûtienne, nous a fait un bien fou ! C’était la première fois que je visitais réellement cette région et nous avons posé nos valises à Bénodet, une jolie station balnéaire du Finistère sud. Nous avons beaucoup bougé durant la semaine et, ce que j’en retiens, c’est que, parfois, il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour découvrir des paysages à couper le souffle. La France possède, elle aussi, ses trésors cachés.

LOCRONAN 01

LOCRONAN 03

LOCRONAN 04

LOCRONAN 02

LOCRONAN 05Locronan

Le premier jour, nous avons flâné dans les rues atypiques de ce charmant village médiéval, adoré des réalisateurs et cinéastes français. Par le hasard le plus complet, nous sommes arrivés alors qu’une brocante animait les rues aux bâtisses pittoresques, abritant de petits commerces locaux et des crêperies plus alléchantes les unes que les autres.

BEG MEIL 04

BEG MEIL 01

BEG MEIL 03

BEG MEIL 02Beg Meil

Changement de décor et dépaysement le plus total le deuxième jour quand nous avons fait cap sur Beg Meil et ses criques aux eaux turquoises. Le sable blanc extra fin, les sentiers surplombant la mer transparente, les rochers disséminés le long de la côte… Tout d’un coup, on se sentait tellement loin ! Jamais je n’aurais pensé voir un tel spectacle en Bretagne. Je crois que j’en avais déjà parlé à l’occasion de mes vacances en Corse, l’an dernier, mais je suis carrément fascinée par les nuances de bleu que peut prendre la mer.

***

J’espère que ces images vous auront fait un petit peu voyager et on se retrouve en fin de semaine pour la suite et fin de mon aventure bretonne. Entre temps, vous aurez droit à un look « Sex And The Cityesque »… Je n’en dis pas plus, rendez-vous jeudi !

XOXO, Charlie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Continue Reading

L’Auvergne

QUELQUES JOURS AU VERT

Si vous me suivez sur Instagram, vous l’avez vu, j’ai récemment passé quelques jours en Auvergne, région que je n’avais jusqu’ici visité qu’une fois, il y a 7 ans. De ce séjour, je n’avais retenu que deux choses : l’Auvergne, c’est vert et désert.

Malheureusement, cette deuxième tentative ne fût pas plus concluante. Je reconnais que c’est une très jolie région, toujours aussi verte que dans mes souvenirs mais tristement toujours aussi déserte. Nous sommes restées 5 jours et nous avons beaucoup bougé : de Cunlhat à Chalmazel, en passant par Ollièrgues, Allègre, Fournols, Cervières et Pommier, pour s’arrêter une journée à Cordelle afin de se promener le long des gorges de la Loire. L’Auvergne est une région charmante constituée de nombreux petits villages très ruraux où le côté médiéval a été conservé pour certains. Les paysages et panoramas vallonnés sont magnifiques et sont le lieu idéal pour prendre une grande bouffée d’air frais. En résumé, c’est calme et reposant. Mais là est le problème, c’est trop calme ! Je ne suis pas particulièrement fan des endroits touristiques  bondés où l’on se bouscule et où l’on se marche les uns sur les autres mais l’autre extrême est assez effrayant. Chaque village visité était complètement vide d’habitants, volets fermés et façades de boutiques abandonnées ou « à vendre » se succédaient. Je trouve cela dommage de laisser une si jolie région dépérir à ce point mais, en discutant avec le peu de personnes rencontrées, j’ai cru comprendre que les locaux étaient plutôt heureux de cette situation. Ils apprécient leur calme, leur tranquillité et le fait que leurs villes ne soient pas surexploitées d’un point de vue touristique. Du coup, ils sont nettement plus accueillants que les habitants de la Côte d’Azur ou autre destination plus en vogue. Un bon point pour l’Auvergne !

Assez de blabla, je vous laisse avec les photos, car, je le redis pour que vous ne reteniez pas que le négatif, les paysages valent le coup d’œil !

CUNLHAT 01

CUNLHAT 00

CUNLHAT 03

OLLIERGUES 05

OLLIERGUES 03

OLLIERGUES 02

OLLIERGUES 00

OLLIERGUES - POMMIER

POMMIER 01

LA CHAISE DIEU 02

LA CHAISE DIEU 01

FOURNOLS

LIGNE DE FER TOURISTIQUE

GORGES DE LA LOIRE 03

GORGES DE LA LOIRE 02

GORGES DE LA LOIRE 01

CHATEAU DE LA ROCHE 04

CHATEAU DE LA ROCHE 03

CHATEAU DE LA ROCHE 02

CHATEAU DE LA ROCHE 01

CHALMAZEL 04

CHALMAZEL 03

CHALMAZEL 02

CHALMAZEL 01

CERVIERES 04

CERVIERES 03

CERVIERES 02

CERVIERES 00

ALLEGRE 05

ALLEGRE 04

ALLEGRE 03

ALLEGRE 02TwitterInstagram

XoXo, Charlie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Continue Reading

Vogue – Londres

Hello hello ! Me revoilà après une absence plus ou moins longue due à mon petit séjour londonien dont je vous parlais ici. Allez, je suis sympa, je vous raconte tout !

LE GRAND JOUR

Tout a commencé un lundi matin de Janvier, sur D’Arblay Street.

Avec quelques filles de l’école, on s’était données rendez-vous au Breakfast Club de Soho histoire de faire plus ample connaissance et d’affronter toutes ensemble le jour de la rentrée, à la fois si redouté et attendu. C’est bien connu, l’union fait la force. Après un petit dej bien copieux (adresse que je vous recommande chaudement si vous passez par Londres !) et la timidité ambiante envolée, nous nous sommes dirigées vers Greek Street, des papillons dans le ventre et des nœuds à l’estomac.

J’ai toujours voulu travailler dans l’industrie de la mode et intégrer la rédaction d’un magazine féminin mais je ne pensais pas avoir le talent nécessaire, et surtout, les filières débouchant sur ce genre de métiers me semblaient relever du parcours du combattant. J’ai donc choisi une autre voie mais, une fois mon diplôme en poche, j’ai bien remarqué que ça ne me convenait pas totalement. Et c’est là que je suis tombée sur le Condé Nast College, au gré de mes pérégrinations sur les Internet. Quel meilleur endroit pour atteindre la carrière de mes rêves que l’une des capitales mondiales de la mode, et qui plus est dans une école portant le label Condé Nast ?

Vivre à Londres pendant 10 semaines a été une expérience inoubliable et je me sens extrêmement chanceuse d’avoir pu le faire. Je ne sais pas vraiment comment l’expliquer mais il règne une ambiance particulière dans cette ville. Pourtant aussi bouillonnante et vibrante que Paris, le rythme de vie y est totalement différent, tout comme la mentalité de ses habitants. Le flegme britannique peut-être ?

LONDON - Big Ben 2

LONDON - Big Ben

LONDON - Brick Lane

LONDON - Hyde Park - Albert Memorial

LONDON - Hyde Park 2

LONDON - Old Spitalfields Market 2

LONDON - Old Spitalfields Market

LONDON - Sloane Street

LONDON - Spitalfields

 10 SEMAINES DE FOLIE

L’école est magnifique, d’un blanc immaculé avec ses meubles design et son style épuré, et le personnel est d’une telle gentillesse qu’à peine le seuil franchi, on se sent immédiatement chez soi. Mention spéciale aux deux réceptionnistes les plus cool de toute la terre: Marcia & Sergio. Dès le début, on nous a fait sentir que désormais, nous faisions partie d’une grande famille et, tout au long des 10 semaines, intervenants et professeurs ont insisté sur l’importance du réseau dans l’industrie de la mode. Moi qui craignais un environnement hostile, compétitif et individualiste, j’avais tout faux ! Au final, je n’ai jamais connu une atmosphère scolaire où chaque élève est à ce point valorisé. On accorde vraiment une importance à vos idées, on vous aide à les concrétiser et à les améliorer, on vous pousse à donner le meilleur de vous-même… En bref, on croit en vous et ça fait vraiment du bien ! Pour une personne aussi introvertie et en manque de confiance en soi comme moi, ce petit séjour a été extrêmement bénéfique. Au fil des projets, j’ai appris des choses fascinantes sur l’histoire de la mode, j’ai développé mes capacités à m’exprimer en me servant uniquement d’outils graphiques et j’ai découvert le côté femme d’affaires qui est en moi, et dont je ne soupçonnais même pas l’existence. J’ai eu la chance de rencontrer 40 filles (et oui, pas un seul garçon ! Tristesse…) plus talentueuses les unes que les autres, venues des 4 coins du monde, et qui sont, j’en suis sûre, les grands noms de demain.

Certes, je n’ai pas eu d’emploi à la minute où j’ai reçu mon diplôme mais je ne regrette absolument pas d’avoir tenté cette aventure et je la recommanderais sans hésiter à quiconque envisage de s’inscrire. Inaugurée en 2013, l’école vit encore ses premiers instants et tout n’y est pas parfait mais j’y ai vécu des choses que je n’aurais jamais pu vivre ailleurs. Après tout, qui peut prétendre avoir assisté à un cours donné par Victoria Beckham elle-même, visité les bureaux de British Vogue et rencontré les acteurs de l’industrie comme Kate Phelan par exemple ? Je ressors de ces 10 semaines des paillettes plein les yeux, avec plus d’assurance sur mes capacités et la légitimité de mes aspirations. Condé Nast College est une école où l’on peut s’épanouir professionnellement mais aussi personnellement, et, je vais jouer ma starlette de TV réalité mais, ce fût une grande aventure humaine !

J’attends la prochaine avec impatience !

LFWE - The Outnet - Lace Embrace 2

LFWE - The Outnet - Good Sport

LFWE - The Outnet - Flower Power

LONDON - Victoria Beckham Lecture

LONDON - Graduation Party

LONDON - GraduationPlus de photos sur Instagram, sous #london

(Si vous avez des questions plus particulières sur le contenu des cours ou la vie à Londres, laissez-moi un commentaire et je me ferai un plaisir de vous répondre !)

XoXo, Charlie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Continue Reading