Lettre Ouverte A Ma Frange

Le dilemme de la frange - Morning CharlieL’Eternel Dilemme

Ma chère frange,
Nous sommes de vieilles amies toutes les deux. Enfin, « amies »…  Parfois, je me demande franchement dans quel camp tu es ! Petite déjà, tu encadrais mon visage joufflu. A cette époque, j’ignorais tout de ton mauvais caractère. Il ne te fallait qu’une petite coupe rafraîchissante de temps en temps pour être heureuse. Quant à moi, je ne me souciais de ton existence que lorsque tu t’attardais un peu trop longtemps devant mes yeux.
Puis, vint l’adolescence. Le temps du changement (et de l’acné, mais on va faire semblant que ça n’a aucun rapport). Déjà, ce fut un vrai calvaire de te laisser pousser mais j’ai passé le cap à grand renfort de barrettes et autres serre-têtes.  Il y a quatre ans, alors que mon front vivait sa vie, nu et libre, une idée folle m’a traversé l’esprit. Et si je te laissais revenir ? Oubliées les galères de repousse et d’entretien, en deux-trois coups de ciseaux, tu réapparaissais, comme si de rien n’était. La joie des retrouvailles passée, je prenais finalement conscience de ta nature capricieuse. J’ai comme l’impression que, malgré mes efforts et les soins que je t’apporte, tu finis toujours par vivre ta propre vie comme tu l’entends. Chaque matin, cette même question : dans quel état vais-je te retrouver ? Seras-tu coopérative aujourd’hui ? Et ce besoin limite vital d’avoir un sèche-cheveux sous la main au réveil… Au secours ! Sans parler de l’humidité qui te fait frisotter, de la pluie qui te rend raplapla et de l’indescriptible forme que tu prends en hiver, après avoir passé quelques minutes sous un bonnet. Ah et que dire des jours où tu te dresses sur ma tête, raide comme un piquet ? Mes préférés, vraiment. Le style Arturo Brachetti, très peu pour moi, merci bien. Moi, je visais plutôt Zooey Deschanel, tu vois ?
En toute franchise, je préfère mon visage avec plutôt que sans toi. Je bénis les jours où tu te places naturellement, sans effet casque ni mèches rebelles. Mais ces jours sont si peu nombreux face à tes sautes d’humeur… Et cet épi qui rend toute idée de frange droite et rebondie impossible, on en parle ? L’heure du rafraîchissement mensuel a sonné depuis quelques semaines déjà et l’éternel dilemme refait surface. J’ai beau adoré ton côté rétro, force est de constater que nous avons du mal à nous entendre dernièrement. Clairement, nos envies divergent. Alors que manifestement, tu rêves de liberté et d’anarchie, personnellement, j’aspire à quelque chose de plus discipliné. Et oui, c’est vrai, j’adore l’effet wavy mais étrangement, pas sur mon front ! Je me pose donc la sempiternelle question : devrais-je te dire au revoir ? (Pour, peut-être, mieux te retrouver plus tard ?) Je t’avoue sans mal que la perspective de la repousse ne m’enchante guère mais nous sommes dans l’impasse.
En conclusion, chère frange, je t’aime… Moi non plus !

***

[Alerte second degré] Je voulais partager avec vous, avec humour, ce problème existentiel (n’est-ce pas ?) qu’est la frange au quotidien. Je suis sûre que si vous en avez une, vous voyez très bien de quoi je parle. J’ai essayé plusieurs fois de la laisser repousser, agacée de ne pas parvenir à la dompter mais je finis toujours par couper. C’est idiot mais je me sens plus « moi » avec ma frange. Il faut dire aussi que la période de repousse est vraiment affreuse. Je déploie les stratagèmes pour la cacher (tresses, balayage sur le côté, accumulation de barrettes…) mais, soyons franches, le résultat est plus que moyen. Je suis arrivée à un point où le rendez-vous chez le coiffeur est plus que nécessaire alors nous verrons bien… Coupera, coupera pas ? Je ne suis toujours pas décidée !

XoXo, Charlie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles Similaires

4 commentaires

  1. Ton article m’a fait beaucoup rire ! :-) Il m’a fait penser à moi, je suis également passée par là, que de galères avec cette fameuse frange, sans parler du fait qu’elle devient très vite grasse, et que dès qu’elle ne tient pas en place je ne ressemblais plus à rien…Même si je l’adorais je suis passée à la mèche car trop de travail pour peu de retour de sa part haha !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *